Un réseau national d’excellence

Une centaine de biobanques ou centres de ressources biologiques (CRBs), tumorothèques et centres de ressrouces microbiologiques (mCRBs) réparties sur tout le territoire français, sont aujourd’hui engagées dans l’Infrastructure BIOBANQUES.

Les biobanques françaises sont utilisées par plus de 700 équipes de recherche. Tous les organismes publics et fondations de recherche (Inserm, CNRS, universités, INRA, Institut Pasteur…) sont impliqués dans le projet, de même que les établissements de santé, tels que les CHU. Des structures privées sont également des partenaires importants, comme le LEEM (entreprises du médicament) et l’Institut Mérieux (solutions de diagnostics).

Une organisation simple et efficace

Une organisation claire et bien structurée est à la base du développement du réseau BIOBANQUES. Du fait du nombre toujours croissant de ses membres, une organisation optimale du réseau est essentielle pour le fonctionnement de l’infrastructure. Celle-ci est administrée par un comité de pilotage et un comité scientifique international, déterminant les orientations stratégiques et animant les échanges entre les équipes.

Un partenariat public et privé dynamique

Travailler conjointement pour la recherche et l’innovation, toujours dans un souci de confidentialité (anonymat des prélèvements) et de la protection des données, voilà l’un des objectifs phares de BIOBANQUES. Grâce au renforcement des partenariats public-privé favorisant le développement de technologiques innovantes, BIOBANQUES embarque la recherche biomédicale vers de nouveaux horizons.

Des plates-formes techniques développent des procédés pour répondre aux attentes de la communauté scientifique et des résultats concrets sont constatés (meilleure conservation des échantillons, systèmes de traçabilité innovants, etc.) À titre d’exemple, une start-up française, Imagene, vient récemment de mettre au point un système novateur de conservation des échantillons.

Une ambition européenne

L’objectif de BIOBANQUES est aussi de favoriser l’accès aux collections de ressources biologiques en Europe. BIOBANQUES s’inscrit en effet dans une démarche européenne visant à structurer les biobanques françaises. Le réseau fait partie de l’infrastructure Européenne de recherche des biobanques (BBMRI). BIOBANQUES est aussi la représentante nationale de deux infrastructures paneuropéennes : BBMRI - ERIC et MIRRI. (ici il faudrait proposer un lien dynamique hypertexte vers les sites internet et/ou donner une brève définition de chacun)

 

 

 
 
  • 1

Contact

BIOBANQUES, INSERM US013

Hôpital de la Salpétrière

47, bd de l'Hôpital - 75651 Paris Cedex 13

 - Plan d'accès - Access map -

Suivez-nous