Biobanques, une infrastructure nationale dédiée à la recherche biomédicale


Les chercheurs font de plus en plus appel aux biobanques pour percer le mystère des maladies, telles que le cancer, le diabète, les maladies infectieuses et même les maladies psychiatriques, et mettre au point leurs traitements. 

C'est pour assurer une meilleure coordination entre les biobanques que l'infrastructure BIOBANQUES est née. Sa mission est de faciliter l'accès des échantillons aux chercheurs, pour toutes les pathologies et sur tout le territoire français, et de soutenir l'excellence de la recherche biomédicale. 


BIOBANQUES organise la mise en commun des échantillons biologiques sur le territoire français*

Forte d'un réseau composé d'une centaine de centres de ressources biologiques (CRBs), tumorothèques et centres de ressources microbiologiques (mBRCs), BIOBANQUES aide les chercheurs issus des secteurs publics et privés, à bâtir leur projets de recherche en répondant à leurs besoins en ressources biologiques et en expertises associées (éthique, bioinformatique, sécurité et sûreté, méthodologie, biostatistiques, qualité).

   

 

Le coin des définitions

Qu'est-ce qu'un échantillon biologique ?

Un échantillon biologique humain est un prélèvement de sang, de cellule, d'ADN, de tout tissu d'origine humaine. Son utilisation est strictement réglementée et ne peut se faire sans l'accord du donneur.

Qu'est-ce qu'une biobanque ?

Une biobanque, ou centre de ressources biologique (CRB)/ micro-biologique (mCRB), collecte, stocke et redistribue des échantillons et des données associées (informations). Son activité est soumise à une législation stricte.

BIOBANQUES favorise les collaboration scientifiques et la mutalisation des techniques et des outils

BIOBANQUES identifie des milliers d’échantillons biologiques utiles aux gros programmes de recherche biomédicale. Un grand nombre d'échantillons biologiques est en effet indispensable pour mettre au point des traitements contre les grandes maladies, telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires, neurodégénératives, etc. Les échantillons permettent de tester des molécules thérapeutiques, ou des diagnostics innovants : voir le film.

L’infrastructure BIOBANQUES représente la France au niveau de l’organisation européenne des biobanques : http://www.bbmri-eric.eu

*L'infrastructure BIOBANQUES anime un réseau de Centres, mais n'est pas une biobanque (ou CRB) à proprement parler.

 


« Pour progresser dans la compréhension des « grandes » maladies complexes – comme les cancers ou les pathologies cardiovasculaires, il faut disposer d’un nombre considérable de patients et d’échantillons biologiques »

Georges Dagher, coordinateur de  BIOBANQUES

 

BIOBANQUES en chiffres

2011 année de création

Totalité des pathologies connues couvertes par le réseau BIOBANQUES

5,5 millions d'échantillons biologiques disponibles

97 centres de ressrouces biologiques et micrologiques dans le réseau

700 équipes de recherches fournies en échantillons biologiques

800 projets de recherche utilisant les échantillons biologiques


 

  • 1

Contact

BIOBANQUES, INSERM US013

Hôpital de la Salpétrière

47, bd de l'Hôpital - 75651 Paris Cedex 13

 - Plan d'accès - Access map -

Suivez-nous