Lexique


ADN : L'Acide désoxyribonucléique (ou DNA en anglais) est une molécule en double hélice, située au cœur de chacune de nos cent mille milliards de cellules, contenant toute l’hérédité, c'est-à-dire toute l’information génétique nécessaire à l’édification de l’organisme. L’ADN est empaqueté de façon très compacte, dans le noyau des cellules : si on l’étire, elle mesure 2 mètres de long ! Chez l’homme, la molécule supporte nos 25.000 gènes, répartis le long des chromosomes.

ANONYMISATION : Le lien entre l’échantillon et le donneur est complètement supprimé des données, ce qui garantit l’anonymat complet des prélèvements et protège donc le malade, tout en préservant le secret médical.

ARN : Les Acides ribonucléiques (ou RNA en anglais) sont des molécules dont la structure ressemble à celle de l’ADN, mais généralement en version simple brin (et non double brin, comme la double hélice de l’ADN). Les ARN sont de diverses natures : les ARN messagers (ARNm) servent de matrice pour la synthèse des protéines; les ARN ribosomiques (ARNr) entrent dans la composition des ribosomes (les usines qui produisent les protéines) ;  les ARN de transfert (ARNt) portent des acides aminés et permettent leur incorporation dans les protéines ; les ARN interférents (ARNsi, ARNmi…) participent à la régulation de l’expression des gènes etc. Il existe bien d’autres familles d’ARN et de nouvelles sont régulièrement découvertes.

BIOBANQUE : Le terme « biobanque » désigne principalement des collections d’échantillons de substances corporelles humaines (sang, cellules, ADN, tissus tumoraux, etc.) prélevés sur des patients avec leur consentement à des fins de soins ou de recherche.

BIOÉTHIQUE : La bioéthique étudie les problèmes moraux que posent les développements de la biologie et de la médecine. Le développement de la recherche biomédicale entraîne un questionnement nécessaire sur le respect de la personne humaine. En France, le Comité Consultatif National d’Ethique pour les sciences de la vie et de la santé et l’Agence de la biomédecine participent à la mise en œuvre d’une recherche responsable et à la fixation de ces limites.

Pour aller plus loin : http://www.etatsgenerauxdelabioethique.fr/

BIOMARQUEUR : Un biomarqueur, ou marqueur biologique, est un paramètre biologique (protéine, gène) utilisé comme indicateur d’un état pathologique particulier ou de réponse à un traitement, que l’on peut doser dans les liquides ou tissus humains. Les médecins et chercheurs mettent au point des tests cherchant à identifier de nouveaux biomarqueurs.

BIOPSIE : Le prélèvement des échantillons est effectué lors d'une intervention chirurgicale qu'on appelle ponction ou biopsie. Celle-ci consiste en un prélèvement d’un petit échantillon d’organe (muscle, peau, etc.) destiné à l’examen au microscope.

CELLULES SOUCHES : Cellules « mères » capables de donner naissance à des lignées de cellules « filles » aux fonctions diverses. Ainsi, dans notre organisme, la plupart des cellulessont spécialisées : cellules musculaires, cardiaques, cérébrales etc. Beaucoup sont incapables de se multiplier ou de se régénérer. En revanche, les cellules souches conservent le potentiel de se reproduire tout au long de la vie, de se multiplier et surtout de se transformer en nombreux types de cellules spécialisées (cellules sanguines, musculaires, nerveuses, etc). Selon le pouvoir régénératif des cellules souches, on parles de cellules « totipotentes » (première cellule de l’organisme, futur embryon puis fœtus, capable de donner naissance à tous les types de cellules) ; cellules multipotentes ou pluripotentes, capables de donner naissance à certains types de cellules spécialisées, mais pas à toutes, etc. Certaines cellules souches n’existent que chez l’embryon précoce, d’autres existent chez l’adulte, dans des réservoirs bien connus (cellules souches hématopoiétiques, mésenchymateuses etc.). Les chercheurs travaillent sur le potentiel de ces cellules souches pour régénérer des tissus ou des organes humains lésés.

CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES (CRB) : Un Centre de Ressources Biologiques (CRB)  représente un secteur de la biobanque responsable de la constitution et de la distribution de collections d’échantillons biologiques. Ces centres permettent la conservation des échantillons par le froid ainsi que le traitement informatique des données liées aux échantillons. Ils sont le plus souvent situés dans des centres hospitaliers.

Pour en savoir plus : http://extranet.inserm.fr/recherche-clinique-et-en-sante/infrastructures/centres-de-ressources-biologiques-crb

COHORTE : Une cohorte désigne un groupe de patients, une population d’individus, présentant des caractéristiques communes (par exemple une même pathologie) et qui sont suivis dans le temps.

CONSENTEMENT : Le consentement est une étape essentielle dans le parcours d’un échantillon biologique. Il consiste en un accord écrit du patient qui accepte que ses échantillons (initialement prélevés à des fins d’analyse médicale) soient également utilisés dans le cadre d’une recherche biomédicale, dans un champ particulier.

GÈNE : Un gène est l’unité fonctionnelle élémentaire de notre hérédité. Chaque gène est composé d’une succession de « bases » (A, T, C, G pour adénine, thymine, cytosine, guanine), qui entrent dans la composition de l’ADN. Si ces lettres A,T,C,G forment en quelque sorte l’alphabet du grand livre de la vie, les gènes en sont des mots, les chromosomes des chapitres, et l’ensemble de l’ADN le grand livre dans son ensemble. Comme en informatique, chaque gène recèle un programme spécifique, dont l’expression et la traduction entraîne, dans le cadre d’une machinerie biologique complexe au sein de chaque cellule, la synthèse d’une ou plusieurs protéines, ou d’autres molécules.

MALADIES CHRONIQUES : Les maladies non transmissibles – ou chroniques – sont des maladies d’évolution généralement lente. Les quatre principaux types de maladies non transmissibles sont les maladies cardio-vasculaires, le cancer, les maladies respiratoires chroniques et le diabète. Selon l’OMS, ces maladies sont de loin la principale cause de mortalité dans le monde, représentant plus de 63% de la totalité des décès annuels.

Pour aller plus loin : http://www.who.int/features/factfiles/noncommunicable_diseases/fr/

TUMEUR: Une tumeur désigne une masse cellulaire résultant de la formation de cellules nouvelles au sein d’un tissu de l’organisme. Une tumeur peut être bénigne (elle ne s’est pas propagée dans l’organisme ; elle reste unique et dans un premier temps au moins, sans conséquence pour la santé) ou maligne, c’est-à-dire cancéreuse (prolifération « toxique » des cellules, évolution vers des métastases qui se dissémineront dans l’organisme et pourront s’avérer mortelles).

TUMOROTHÈQUE : C’est, au sens littéral du terme, une « bibliothèque de tumeurs ». Elle regroupe une collection d'échantillons biologiques obtenue à partir du prélèvement de tissus tumoraux chez des patients atteints de cancers ou chez des individus présentant une prédisposition à développer un cancer.

 

  • 1

Contact

BIOBANQUES, INSERM US013

Hôpital de la Salpétrière

47, bd de l'Hôpital - 75651 Paris Cedex 13

 - Plan d'accès - Access map -

Suivez-nous